ATTENTION A LA MARCHE !

Marche attentive

Attention à la marche ! est une activité de marche attentive en groupe dans une perspective de développement personnel.

elle comprend un temps de marche silencieuse, des exercices coopératifs et sensoriels et des relations conviviales.

But : favoriser la relation à soi, aux autres, à l’environnement et à la nature ; se faire du bien, s’aérer, faire une activité physique équilibrée…

La marche et les activités en forêt développeront l’attention de chacun :

  • aux perceptions et aux sens
  • aux pensées et aux émotions
  • à l’équilibre et à la dynamique du corps
  • au souffle et aux énergies
  • à l’intériorité et à la spiritualité
  • aux autres et au monde vivant.

 

Cette activité repose sur les principes de justesse et de respect pour soi-même, pour chacun et pour la nature.

 

Animation : Alain GEIGER

Prochaine rencontre : dimanche 11 avril 2021 (La marche est annulée en raison des dernières contraintes sanitaires)

Lieu :  Forêt proche de Saverne

Rendez-vous : Parking à l’arrière de la gare de Saverne (rue du Chemin de Fer)

Horaires et durée : La marche débute à 13h précises pour un retour à 17h environ.

Difficulté : Accessible à tout marcheur accoutumé à l’allure d’un groupe moyen (environ 3 km/h).

Covoiturage recommandé : demande ou offre de places au 06 16 89 90 27 ou contact@a-c-p.info

 Activité gratuite, sur inscription : contact@a-c-p.info

 


 

Ce matin-là,

le ciel était affamé de lumière,

Nous, de rencontres, de regards emmiellés, de sourires,

Ensemble, en faim, enfin !

Oui, tout seul, on n’est pas assez !

 

Le long du sentier de la Moder,

les trilles du pinson répondaient à nos rires,

les toc-toc du pic -vert frappaient à la porte de nos cœurs…

 

A l’orée de la forêt,

Chuuut ! silence…

C’est comme si les murs invisibles que dessinent le mime, s’évanouissaient,

Espace inassouvi…

« Je suis Vie qui veut vivre,

entouré de vie qui veut vivre » Albert Schweitzer

Douce, la vie, comme la mousse sous mes doigts,

Rugueuse comme l’écorce de l’arbre,

Aimante comme le rai du soleil qui  joue dans les ramures des arbres,

On dirait une cathédrale de lumière !

 

Certains cherchent des champignons.. ou le dahut !

Nous, ce fut des… pinces à linge ! histoire de suspendre notre attention !

25 a dit Alain… pour ma part, j’en ai trouvé 2385!

C’était quoi, ce champignon rouge à pois blancs que j’ai grignoté ?!!

 

Ce matin-là,

j’étais venue du passé

le cœur en bandoulière,

de la tristesse plein les poches…

Une pince à linge m’a pincée l’âme !

Alors sur le fil,

j’ai accroché des sourires, des voiles tissés de sagesse,

des paroles d’amitié et des silences d’or…

Dominique A.