Le déploiement de notre être

Notre société et nos systèmes éducatifs produisent des êtres humains amputés d’une grande part d’eux-mêmes, faute d’une vision réductrice de l’être humain. L’horizon d’une vie réussie n’était déjà depuis longtemps plus celle du sage ou celle du saint, remplacé dans nos écoles par celui du savant. C’est désormais l’horizon du savoir qui semble s’évanouir sous nos yeux laissant pour seule perspective une vie touristique, riche de distractions toujours plus désirables qu’elles sont coûteuses. Avant de se demander ce à quoi nous croyons, il nous faut renouer avec une vision plus large de l’homme et des forces dont il dispose pour éclairer sa vie et son chemin.  Qu’on le regrette ou qu’on s’en réjouisse, une grande partie de notre société a pris ses distances avec toute perspective religieuse, et avec elle, toute perspective de Salut. Mais le drame est que, dans une confusion quasi générale, ce sont du même coup des continents entiers de notre vie intérieure qui ont été refoulés ou niés, amputant l’homme des ressources précieuses qui lui permettent de s’épanouir. Réduit à un simple corps outil et à un cerveau rationnel, l’être humain ne peut déployer la richesse de sa vie intérieure. Or il n’est pas nécessaire d’avoir la Foi ou d’adhérer à une religion pour reconnaître en soi et explorer les forces insoupçonnées de notre esprit.

 

 

Animation : Reza MOGHADDASSI

 

 

Vendredi 16 octobre 2020 à 20h15

Lieu : Maison des Associations

1a, place des Orphelins – Strasbourg

Tarif : 10 €